”Réputé pour sa sagesse, saint Néaniskos («Jeune homme») fut livré au gouverneur d’Alexandrie, Maxime, par sa servante. Soumis à la question pendant sept jours, il resta inébranlable dans sa confession du Christ, aussi fut-il condamné à mort. Sur le chemin vers le lieu du supplice, il aperçut dans la foule la servante qui l’avait trahi, et lui fit signe d’approcher. Il lui donna un anneau d’or qu’il portait au doigt en disant : « Je te remercie, car ta trahison me procure de si grands biens ! » Puis il se livra avec joie au glaive.