Gloire à roi, ô Dieu. (3 fois)

 

Prière anonyme

Je te rends grâces, Seigneur mon Dieu, de ce que tu ne m’as pas repoussé, pécheur que je suis ; mais ru m’as rendu digne de participer à tes saints mystères. Je te rends grâces de m’avoir rendu digne, indigne que je suis, de communier à tes purs et célestes dons. Mais, Seigneur, Ami des hommes, toi qui es mort et ressuscité pour nous, et qui nous as donné ces redoutables et vivifiants mystères pour le bien et la sanctification de nos âmes et de nos corps, fais qu’ils guérissent aussi mon âme et mon corps, qu’ils mettent en fuite tout adversaire, qu’ils illuminent les yeux de mon cœur, qu’ils donnent la paix à mes facultés spirituelles, qu’ils m’obtiennent une foi

que je confesse sans honte, un amour désintéressé, une pleine sagesse, la garde de tes commandements, l’accroissement en moi de ta divine grâce et l’entrée en possession de ton royaume ; que, conservé par eux dans ta sanctification, je me souvienne toujours de ta grâce et, désormais, ne vive plus pour moi- même, mais pour toi, notre Seigneur et Bienfaiteur. Et ainsi, lorsque j’aurai passé ma vie dans l’espérance de la vie éternelle, j’arriverai un jour au repos sans fin, où ne cessent jamais le concert des fêtes, ni la jouissance sans bornes de ceux qui contemplent la beauté ineffable de ta face. Car tu es vraiment celui vers qui aspirent et en qui se réjouissent indiciblement ceux qui t’aiment, Christ notre Dieu, et toute la création te chante dans les siècles. Amen.

 

Prière de saint Basile le Grand

Seigneur, Christ notre Dieu, Roi des siècles et Créateur de toutes choses, je te rends grâces pour tous les bienfaits que ru m’as accordés et pour la communion à tes très purs et vivifiants mystères.

Je t’en prie, ô Dieu bon et ami des hommes, garde-moi sous ta protection et à l’ombre de tes ailes ; accorde-moi de recevoir dignement tes divins mystères avec une conscience pure, jusqu’à mon dernier souffle, pour la rémission de mes péchés et la vie éternelle. Car tu es le pain de vie, la source de sainteté, le dispensateur de tout bien, et nous te rendons gloire, avec le Père et le Saint- Esprit, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

 

Prière de saint Syméon le Métaphraste

 Toi qui m’as donné volontairement ta chair en nourriture, toi qui es un feu qui consume les indignes, ne me brûle pas, ô mon Créateur ; mais pénètre dans mes membres, dans toutes mes articulations, dans mes entrailles et dans mon cœur. Consume les épines de tous mes péchés. Purifie mon âme, sanctifie mes pensées, fortifie mes articulations et mes os. Illumine mes cinq sens. Cloue-moi tout entier par ta crainte. Protège-moi toujours, défends-moi et garde-moi de toute action ou parole mortelles pour mon âme. Sanctifie-moi et purifie-moi, embellis- moi, améliore-moi, instruis-moi et illumine-moi. Fais de moi la demeure de ton Esprit, et non celle du péché. Et, puisque je suis devenu ta maison, grâce à ton entrée en moi par la communion, fais que tout esprit mauvais et toute passion me fuient comme le feu. Je t’offre l’intercession de tous ceux qui sont sanctifiés : les armées des incorporels, ton Précurseur, tes sages apôtres, et pardessus tout ta Mère route-pure et immaculée. O mon Christ très compatissant, daigne recevoir leurs supplications, et fais de ton serviteur un enfant de lumière. Car tu es, ô Dieu, le seul sanctificateur et le seul illuminateur de nos âmes, et nous te rendons tous, chaque jour, de dignes actions de grâces, à toi, notre Dieu et notre Seigneur. Amen.

 

Prière anonyme

Que ton saint corps, Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, me donne la vie éternelle, et ton sang très précieux la rémission des péchés. Que cette Eucharistie me donne la joie, la santé et le bonheur. Et lors de ton second et redoutable avènement, rends-moi digne, pécheur que je suis, de me tenir à la droite de ta gloire, par les prières de ta Mère toute-pure et de tous les saints. Amen.

 

Prière à la très sainte Mère de Dieu

O toute-sainte Souveraine, Mère de Dieu, lumière de mon âme enténébrée, mon espérance, mon appui, mon refuge, ma consolation et mon bonheur, je te remercie de m’avoir rendu digne, moi indigne, de communier au corps très pur et au sang très précieux de ton Fils. Toi qui as donné le jour à la vraie lumière, éclaire les yeux spirituels de mon cœur. Toi qui as donné le jour à la source de l’immortalité, rends-moi la vie, à moi que le péché a fait mourir. Toi, Mère compatissante du Dieu de miséricorde, aie pitié de moi et mets la contrition et la componction dans mon cœur, l’humilité dans mes pensées, la réflexion dans mes raisonnements. Et rends-moi digne, jusqu’à mon dernier souffle, de recevoir sans condamnation la sanctification de ces très purs mystères, pour la guérison de mon âme et de mon corps. Accorde-moi les larmes de la pénitence et de la confession afin que je te chante et te glorifie tous les jours de ma vie, car tu es bénie et couverte de gloire dans les siècles. Amen.

 

Cantique de Syméon

Maintenant, Maître, tu peux laisser s’en aller ton serviteur, en paix, selon ta parole, car mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière pour la révélation aux nations et gloire de ton peuple, Israël.

 

Le Lecteur dit : Saint, Dieu … ; Trinité toute- sainte ; Notre Père, et il ajoute les tropaires suivants (ces tropaires sont omis lorsqu’on a célébré en carême la Liturgie des Dons Présanctifiés ; on passe alors directement aux 12 Kyrie eleison) :

 

Apolytikian Je saint Jean Chrysostome

De ta bouche la grâce a jailli resplendissante comme un flambeau ; elle a illuminé le monde, elle y a déposé les trésors de la pauvreté et elle a démontré la grandeur de l’humilité ; en nous instruisant par tes discours, ô Jean Chrysostome, notre Père, prie le Verbe, le Christ Dieu, de sauver nos âmes.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.

 Kondakion de saint Jean Chrysostome

Tu as reçu la grâce divine depuis le ciel et de tes lèvres tu as appris au monde entier l’adoration de l’unique Dieu en la Trinité ; Jean Chrysostome, vénérable Père bienheureux, selon tes mérites nous t’acclamons comme Docteur enseignant les choses de Dieu.

Si l’on a célébré la Liturgie de saint Basile le Grand, on dit a la place des tropaires précédents ceux-ci ;

Apolytikian de saint Basile le Grand

Par toute ta terre ton message s’est répandu et ta parole fut reçue dans tout l’univers ; par elle tu as enseigné les divines vérités, expliqué la nature des êtres et redressé la conduite des humains ; Père saint, Pontife au nom royal, prie le Christ notre Dieu pour le salut de nos âmes.

Gloire au Père et au Fils et au Saint- Esprit.

 Kondakion de saint Basile le Grand

Pour l’Église tu t’es montré comme inébranlable fondement, faisant part à tout mortel de l’inscrutable seigneurie et la marquant du sceau de tes enseignements, vénérable Basile, révélateur du ciel.

 

Et maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Par les prières de tous les saints et de la Mère de Dieu, Seigneur, donne-nous ta paix et aie pitié de nous, toi qui seul es compatissant.

Kyrie eleison. (12 fois)

 

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, et maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Plus vénérable que les Chérubins, et incomparablement plus glorieuse que les Séraphins, toi qui sans corruption as enfanté Dieu le Verbe, toi qui es vraiment Mère de Dieu, nous te magnifions.

Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus-Christ, notre Dieu, aie pitié de nous et sauve-nous. Amen.


MANUEL DE PRIÈRES DU CHRÉTIEN ORTHODOXE ⇒

Catégories : Vie spirituelle

Laisser un commentaire