”Saint Kevin était originaire d’une famille irlandaise de souche royale. Sa naissance fut annoncée par un ange à sa mère (vers 498) [D’où son nom : le «Bien-né»] et, après son baptême, il fut confié à de saints moines du monastère de Cillnamanagh pour son éducation. Ordonné prêtre, il se retira pour mener la vie solitaire, en un lieu désert, Glendalough (la «Vallée-des-deux-lacs»), au sud de Dublin. Ignoré du monde, il menait là une vie toute consacrée à Dieu, vêtu de peaux de bêtes et sans autre nourriture que des orties et de l’oseille, passant des nuits entières dans l’eau glacée du lac, où demeurait un monstre, pour réciter des Psaumes. On rapporte qu’il resta sept années debout, les bras en croix, sans fermer l’œil. Un oiseau fit son nid dans la paume de sa main, et le saint ne baissa les bras qu’après l’éclosion et l’envol des oisillons. De tels combats lui acquirent une telle faveur auprès de Dieu que les anges semblaient accompagner sa prière et les arbres inclinaient leur ramure à son passage. Des disciples se rassemblèrent rapidement auprès de l’homme de Dieu, afin d’imiter son mode de vie céleste. Comme ils n’avaient aucun autre souci que de persévérer dans la prière, le Seigneur pourvoyait à leurs besoins et une loutre leur apportait chaque jour un saumon frais.

Mais quand l’un des moines forma le projet de tuer l’animal pour son beau pelage, la loutre disparut. Le saint ayant ensuite installé la communauté un peu plus loin, ce monastère devint le centre d’une véritable cité monastique, où s’étaient réunis, dit-on, des milliers de moines qui contribuèrent grandement au progrès de la culture chrétienne en Irlande orientale. Au retour d’un pèlerinage à Rome, saint Kevin rapporta de nombreuses saintes reliques qui accomplissaient des miracles grâce à son intercession. Après de longues années passées dans la direction spirituelle de ses disciples et de son peuple, il s’endormit en paix à l’âge de cent vingt ans (vers 618). Saint Kevin fut ensuite vénéré parmi les plus grands saints irlandais : Patrick (17 mars), Brigitte (1er fév.) et Colomba (9 juin), et son monastère devint l’un des quatre principaux lieux de pèlerinage d’Irlande.