”À l’époque de la persécution iconoclaste (VIIIe — IXe s.), les moines du monastère des Miasènes, près de Mélitène en Arménie, jetèrent leur icône miraculeuse dans l’étang de Ghazour, afin qu’elle échappe à l’autodafé. Après de longues années, elle fut miraculeusement retrouvées intacte dans l’étang.