”Fils d’un charron irlandais, saint Kiaran quitta très jeune la maison familiale pour entrer au monastère de Clonarch, dans la région ouest de Dublin, où il devint le disciple de saint Finnian (cf. 12 fév.), tant pour l’étude des lettres sacrées que pour l’initiation à l’art de l’ascèse. Un jour, un de ses condisciples qui n’avait pas de livre, demanda à Kiaran de lui prêter le sien. Mais lorsque vint le moment de l’examen Kiaran ne savait que la moitié de la péricope évangélique qui avait été donnée comme exercice de lecture, aussi les autres enfants se moquèrent-ils de lui en disant : « Kiaran, à demi Matthieu! » Leur maître, saint Finnian, leur imposa le silence et dit : « Ne dites pas ainsi, mais plutôt : À Kiaran la moitié de l’Irlande ! » Cette prophétie se réalisa par la suite, lorsqu’ayant été ordonné prêtre, Kiaran s’illustra comme un des «Douze Apôtres de l’Irlande», disciples de saint Finnian, et fonda le grand monastère de Clonmacnoise (vers 545) sur la rive gauche du Shannon, qui reste un des monuments les plus importants dans l’histoire du peuple irlandais.

Saint Kiaran fonda d’autres monastères, dans lesquels on observait une règle rédigée par lui, et il remplit toute l’Irlande de la parole de Dieu et des trésors de Sa miséricorde. En temps de famine il n’hésita pas à distribuer aux nécessiteux toutes les réserves de son monastère, confiant à la Providence la survie de ses moines. Il rendit son âme à Dieu, à l’issue d’une brève maladie, à l’âge de trente-trois ans seulement, en 549.